Chez Bouboulette...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 1 février 2015

Le Brookie

brookie.jpg

Ingrédients :

  • 125 gr de chocolat noir à pâtisser
  • 3 œufs
  • 75gr de pépites de chocolat (ou la fin de la plaque de chocolat à pâtisser)
  • 2oogr de beurre
  • 25ogr de farine
  • 2oogr de sucre
  • 5ogr de noix (pécan ou amande ou noisette)
  • 1 sachet de levure

Préchauffer le four sur 18o°

La pâte à brownie :
Faire fondre le chocolat dans 75gr de beurre, au bain marie.
Ajouter 1oo gr de sucre et bien mélanger.
Ajouter 2 œufs (un à un) puis 75 gr de farine (on peut remplacer la moitié par de la maïzena) puis les noix concassées. Bien mélanger et verser cette pâte dans un moule beurré et lisser avec la spatule.

La pâte à cookie :
Battre 125gr de beurre avec 1oogr de sucre jusqu'à avoir un mélange homogène.
Ajouter 1 œuf et bien mélanger. Rajouter la levure et 175 gr de farine (moitié maïzena si vous voulez). Rajouter les pépites de chocolat et mélanger.

Rajouter la pâte à cookie, façon crumble, sur la pâte à brownie dans le moule et enfourner pour 3o min.
Le brookie ainsi obtenu est cuit lorsque le brownie dessous est fondant ;-)

Suggestion : le couper en carré pour servir, c'est un gâteau à partager ! N'étant pas super fan des noix (aphtes...) je n'en ai pas mis des tonnes, c'est selon le goût !

Partager sur

jeudi 15 janvier 2015

Ce soir, tu auras 1o ans ♥

10ansewann.jpg

Ce soir, tu auras 1o ans. Ce qui signifie que la Maman que je suis les fête aussi.

1o ans... C'est juste incroyable à mon sens. Comment 1o ans ont pu passer depuis ta sortie assez chaotique de moi ?!
J'ai l'impression d'une faille spatio-temporelle... Saloperie de faille. Tu prends physiquement 1o ans (mais ça se voit plus sur toi que sur moi...!) alors que dans ta tête, au mieux, 4 ans se sont écoulés !

1o ans à tes côtés... Imagine un peu !! Je me dis que si j'ai le sentiment qu'il ne s'en est pas passé autant, c'est qu'on peut encore en passer au moins autant ensemble... Parce que imaginer que tu as déjà plus vécu avec nous que ce qu'il te reste à faire... Non !

Ces 2 dernières années ont été plus cool... Comme si nous avions trouvé un rythme de croisière, une entente cordiale, respectueuse de nos caractères, qui a rendu la vie plus simple, limpide. Mais voilà que se profile l'adolescence dont on perçoit les assauts de plus en plus souvent, en paroles, et en actes aussi... Mes épaules sont prêtes, j'espère que les tiennes aussi ;)

Happy 1o mon Poussin, mon Pouill', mon Ange, mon Amour. Mon unique garçon, mon petit homme de ma vie et plus encore ♥ Et merci pour cette claque... Merci d'être Toi et de m'avoir choisie pour Maman, j'apprends tellement.

۩๑๑۩๑๑۩ JE T'AIME DE TOUT MON CŒUR ۩๑๑۩๑๑۩

Partager sur

mardi 9 décembre 2014

5 ans

gateau5ansminouche.jpg

Elle a eu 5 ans. Et moi j'ai pris une claque. La prochaine est pour bientôt...
Je n'ai plus de bébé. Même si elle n'est pas encore grande, même si elle a encore largement besoin de moi pour beaucoup de choses, elle est presque grande. Ma Minouche, ma Mirgue, mon Amourette...
La petite dernière, qui adore son statut privilégié, qui en joue, toujours avec amour et espièglerie, qui sait exactement ce qu'elle veut, qui manipule son monde avec brio, qui voudrait savoir déjà lire...

5 ans... 5 ans d'Amour, et encore beaucoup d'autres à venir ♥

Gâteau réalisé à 4 mains avec sa Tata Jeanne ☺

Partager sur

...

grosse.jpg

C'était tout à l'heure... Comme ça, ça m'est tombé dessus.
"Tu es enceinte ?" Tête complètement abasourdie
"Tu attends un petit, c'est ça ?"
"Euh... Non, je marche comme ça parce que je me suis cassé le pied"
"Ah merde ! Nan, mais moi aussi j'ai grossi, c'est chiant. Tu le prends pas mal, hein ?"

Donc ça n'avait rien à voir avec ma démarche. Non, bien sûr que je ne le prends pas mal. Je le prends même super bien. j'arrive à ravaler mes larmes depuis 45 min, donc c'est que ça va !
Non seulement j'ai grossi, mais en plus, c'est même pas pour une grossesse... C'est double peine là.
J'aimerais que ça suffise et que ça soit l'électrochoc qu'il me faut pour me ressaisir, mais je sais que même ça, ça ne suffira pas.
Je suis rentrée et j'ai bouffé 4 madeleines, pour le plaisir. Pour en rajouter.
Encore privée de zumba pour 5 semaines (donc 10 depuis fin août) j'ai raison de m'empiffrer, ça ne se verra quasi pas à la reprise. De toute façon, j'ai pris 10kgs depuis que j'ai commencé... 10 putain.

Là, j'ai juste envie de pouvoir hurler et pleurer tranquillement. Et accessoirement, disparaître.

Partager sur

mercredi 19 novembre 2014

Charlotte aux marrons

Ingrédients :

  • environ 30 biscuits à la cuillère
  • 2ocl de crème fraîche (un petit pot)
  • 1o cl de sirop de caramel ou de noisettes
  • 1o cl d'eau
  • 4oogr de crème de marrons
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 càs de sucre glace

Dans un saladier, mélanger la crème de marrons avec la crème fraîche, le sucre glace et le sucre vanillé.

Dans un bol, mélanger le sirop et l'eau afin d'y tremper rapidement les biscuits pour les imbiber.

On tapisse le moule à charlotte de biscuits, puis on y verse la préparation aux marrons.

Il faut faire prendre au congélateur au moins 12h.

On peut la déguster glacée : la mettre au réfrigérateur au moins une heure avant la dégustation ; ou bien froide en la laissant au mois 3h au réfrigérateur. Nous avons préféré la version froide ;-)

charlottemarrons.jpg

Bon appétit !

Partager sur

jeudi 23 octobre 2014

Gâteau poires-pommes-noix de coco

gateaupommespoirescoco-2.jpg

Ingrédients :

  • 4 jolies poires
  • 2 petites pommes
  • 2 yaourts natures sucrés
  • farine
  • sucre en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 sachet de levure chimique
  • 3 œufs
  • de l'huile de tournesol


Pour le "glaçage" : 1 œuf, de la noix de coco râpée, du lait

Dans un premier temps, cuire les pommes et les poires coupées en lamelles ou en morceaux à la vapeur.

Préchauffer le four sur 18o°.
Dans un saladier, battre les œufs et ajouter les yaourts. Bien mélanger.
Ajouter 1 pot de sucre, le sucre vanillé et mélanger. Ajouter ensuite 3 yaourts de farine, et la levure, bien mélanger. Ajouter enfin 1/2 demi pot d'huile et bien mélanger.
Ajouter les poires et les pommes comme il vous convient et verser l'appareil dans un moule préalablement chemisé de papier sulfurisé.
Enfourner pour 30 min.
Au bout de 3o min, ajouter l’œuf que vous aurez battu avec du lait (un trait) et de la noix de coco, sur le gâteau et prolonger la cuisson de 15 min.

Vérifier la cuisson avec une lame de couteau, j'ai un peu galéré donc je pense que 45 min c'est bon, mais il faut peut être un peu plus, à four un chouillat moins chaud.

Attendre le refroidissement avant de démouler.

Bon appétit !

Suggestions : on peut le déguster avec une boule de glace à la vanille, de la crème pâtissière ou encore avec une coulure de caramel au beurre salé...!

Partager sur

mardi 21 octobre 2014

Heureusement, il y avait la plage...

stbrevinoct2014.jpg

J'ai poussé une grande inspiration en ravalant le torrent de larmes qui n'attendait que ça. J'ai pris sa main, parce que j'en avais besoin, en espérant qu'elle pensait que c'était pour elle. Lâche. Au bout de cet interminable couloir, la chambre 711, réanimation, St Nazaire. Maman.

Au milieu d'un lit plus petit que les machines qui l'entourent. Les cheveux hirsutes, un tuyau dans la bouche, un autre dans le nez, des perf', des bleus, des œdèmes, ses yeux.

Une émotion intense... Je n'ai jamais vu autant de choses passer dans un regard. Je n'avais peut être jamais pris le temps d'y faire vraiment attention. Je ne savais même pas encore que j'allais revoir ce même regard quelques heures plus tard. Mon Papouche... ♥

Le temps de la raconter un peu, ses filles, son chat. RTL... je crois que j'ai fini par trouver la station, la bonne. Et le soulagement dans ses yeux. Ses yeux... Plusieurs fois j'ai détourné le regard... Trop de choses, trop difficile à soutenir, trop de détresse. Et toutes ces choses qu'il faut deviner. Et sa maigreur.

"Le plus embêtant maintenant qu'elle est stable et en cours de régulation, c'est son état de dénutrition extrême" cette phrase ne m'avait pas assez préparée. Pendant plusieurs jours, quand je fermais les yeux, j'avais cette image qui venait automatiquement. Et ce respirateur. Quand on pense à la petite fille, puis l'ado et la femme "trop grosse" qu'elle a toujours été, qu'on envoyait faire des cures d'amaigrissement... Où est -elle passée ? Est ce que moi aussi je serai un jour beaucoup trop maigre ?...

Je suis revenue pleine de tourments, de questions, de remises en questions. Heureusement, il y avait la plage, les nuages, le vent, la bruine, les vagues. Et sa joie de vivre à elle, qui panse doucement les bleus. Elle ne doit même pas s'en douter. Samedi, le torrent sera là, mais maintenant, je sais. Avec un peu de chance, elle ne parlera plus qu'avec ses yeux. J'espère...

Partager sur

mardi 14 octobre 2014

J'ai peur...

De la mort en général. On se connait peu elle et moi, et elle me charme autant qu'elle m'effraie.
J'ai peur de la croiser demain. J'ai peur des odeurs, des visions, des grosses machines pour respirer, des perfusions.
J'ai peur de sentir sa détresse. De ne savoir quoi faire, quoi dire...
J'ai peur de ne pas être à la hauteur.
Mais j'ai besoin d'aller la voir. Je veux qu'elle sache que malgré TOUT, je suis là et je m'inquiète. Que oui, je peux venir parce qu'elle en a besoin. Parce que jamais je n'ai plus voulu d'elle.
Pas la mort, de ma Maman, elles sont toutes proches là. J'espère juste que ce n'est pas son heure. On verra demain... En attendant, j'ai peur...

Partager sur

vendredi 10 octobre 2014

On avait perdu l'habitude...

automne-2014.jpg Source.

... de mettre des chaussettes, pas pour aller danser, pour de vrai, pour mettre des chaussures FERMÉES !
... de voir des nuages, le ciel tout gris...
... et pourquoi pas la pluie, la bruine, de l'eau quoi...
... de voir moins de vert, de voir du orange, beaucoup, et du marron, pas mal...
... de sortir avec un pull... Et retourner vite chercher un foulard, ça caille !
... de la nuit, qui revient trop tôt...
... de l'humidité ambiante, qui fait renifler.
... de l'automne en somme !

Partager sur

mardi 30 septembre 2014

Ca peut pas rater ~ Gilles Legardinier

capeutpasrater.jpg Présentation de l'ouvrage :

J'en ai ras le bol des mecs. Vous me gonflez ! J'en ai plus qu'assez de vos sales coups ! C'est votre tour de souffrir ! Ma voix résonne dans tout le quartier. Et là, trempée, titubante, épuisée, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. On renverse la vapeur. Je vais faire payer ce fumier. Chaque joueur doit vous donner mille baffes. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d'un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu'au fond des enfers. La gentille Marie est morte, noyée de chagrin. À présent, c'est la méchante Marie qui est aux commandes. À partir de maintenant, je renvoie les ascenseurs et je rends la monnaie de toutes les pièces. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m'étouffe, la haine me consume. Amazon

Mon avis :

Pour être tout à fait objective, et vu que ça fait des mois que je ne lisais plus, ce livre est génial ! J'ai vraiment eu beaucoup de plaisir à retrouver Gilles (j'avoue que je n'ai pas fini son avant dernier... Pas accroché... Ben oui, ça arrive, même aux plus fans !) et Ça peut pas rater ! m'a vraiment rappelé les bons moments passés avec Demain j'arrête !

Encore une fois, il a su se mettre parfaitement dans la peau de l'héroïne, de cette jeune femme, et j'ai adoré lire ses tribulations intérieures, tellement elle m'a fait souvent penser à moi ! Et je crois que c'est ça le secret : non seulement il arrive à nous faire rire, mais en plus, tout le monde a l'impression a un moment ou un autre que Gilles sait exactement ce qu'il se passe dans notre tête. Et c'est ça qui le rend aussi attachant.

Bref, une nouvelle pépite qui sort jeudi 2/10 et que je recommande chaleureusement !

Partager sur

- page 1 de 118