jeudi 20 avril 2017

Gangsterdam

gangsterdam_blog.jpg Source :Allociné

Synopsis :

Ruben, Durex et Nora sont tous les trois étudiants en dernière année de fac. Par manque de confiance en lui, Ruben a déjà raté une fois ses examens. Même problème avec Nora, à qui il n'ose avouer ses sentiments. Et ce n'est pas Durex son ami d’enfance, le type le plus gênant au monde, qui va l’aider…Lorsqu’il découvre que Nora est aussi dealeuse et qu’elle part pour Amsterdam afin de ramener un tout nouveau type de drogue, Ruben prend son courage à deux mains et décide de l’accompagner. Ce voyage à Amsterdam, c’est le cadre idéal pour séduire enfin Nora, dommage pour lui que Durex s’incruste dans l’aventure. Alors que tous les trois découvrent la capitale la plus dingue d’Europe, leur vie va franchement se compliquer quand ils vont réaliser que la drogue qu’ils viennent de récupérer appartient aux plus grands criminels d’Amsterdam…Très vite Ruben, Durex et Nora vont comprendre que pour retrouver leur vie d’avant, ils vont devoir cesser d’être des blaireaux, pour devenir de vrais héros.


Mon avis :
Je suis allée voir Gangsterdam avec mon grand (12 ans) pendant la première semaine de nos vacances. J'avais vu plusieurs fois la BA et lui aussi, et j'avais déjà bien rigolé. J'ai tardé à donner on avis, non pas parce que je n'ai pas aimé, au contraire, mais parce que je ne pense pas que ce soit obligatoirement un film à voir au cinéma ☻
Bon alors j'ai donc beaucoup aimé, énormément rigolé, toutes les scènes drôles ne sont pas dans la BA, et heureusement ! C'est un humour bon enfant, parfois pipi-caca mais jamais lourd. L'histoire est amusante et chacun joue avec justesse.

MAIS ! Ce n'est pas pour les 12 ans à mon avis...! Le film se passe donc à Amsterdam, avec la drogue, les prostituées et le film reste assez violent... j'aurais aimé que mon fils attende un peu pour voir ça ! Mais il a quand même beaucoup rigolé !
Je recommande donc, pour un bon moment à passer.

Partager sur

lundi 27 mars 2017

La Belle et la Bête

labelleetlabete_blog.jpg Source : Allociné

Synopsis :

Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S'étant perdu une nuit dans la forêt, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d'amour pour elle, mais victime d'une terrible malédiction.

Mon avis :
Les films Disney, c'est une valeur sûre, encore mieux que les dessins animés, ils sont toujours très attendus, et on est rarement déçu, enfin moi !
Là, pour le coup, mon avis est plus mitigé. J'ai beaucoup aimé, les décors (ces robes... *soupirs*) la mise en scène ainsi que les effets ; mais je dois avouer que j'ai été un peu saoulée par toutes ces chansons, même si je savais qu'il y en a beaucoup. Finalement, c'est une tragédie musicale.
Ensuite, j'ai été étonnée de la façon dont la temporalité a été traité : en effet, on a l’impression que tout se passe en 3 jours, or il me semblait que quelques mois se déroulaient tout de même !
Bref ! Je retiens comme point positif et original, ce que l'on apprend sur l'enfance de Belle, vu que je n'ai pas lu le conte, je ne le savais pas ! Un film à voir pour rêver et voir s'illuminer les yeux des petites filles !

Partager sur

vendredi 24 mars 2017

La confession

laconfession_blog.jpg

Source Allociné

Synopsis :

Sous l’Occupation allemande, dans une petite ville française, l’arrivée d’un nouveau prêtre suscite l’intérêt de toutes les femmes... Barny, jeune femme communiste et athée, ne saurait cependant être plus indifférente. Poussée par la curiosité, la jeune sceptique se rend à l’église dans le but de défier cet abbé : Léon Morin. Habituellement si sûre d’elle, Barny va pourtant être déstabilisée par ce jeune prêtre, aussi séduisant qu’intelligent. Intriguée, elle se prend au jeu de leurs échanges, au point de remettre en question ses certitudes les plus profondes. Barny ne succomberait-elle pas au charme du jeune prêtre ?

Mon avis :

L'histoire semblait être cousue de fil blanc... et pourtant.
J'avais très envie de voir ce film. Malgré quelques longueurs, mais après tout, le temps pendant la guerre devait paraître bien long, j'ai beaucoup aimé cette jolie histoire. Les jeux sont très justes et les réflexions intéressantes.
Je préfère ne pas trop en dire et vous laissez juger par vous même !

Partager sur

jeudi 9 mars 2017

De plus belle

deplusbelleaffiche_blog.jpg Source Allociné

Synopsis :

Lucie est guérie, sa maladie est presque un lointain souvenir. Sa famille la pousse à aller de l’avant, vivre, voir du monde… C’est ainsi qu’elle fait la connaissance de Clovis, charmant… charmeur… et terriblement arrogant. Intrigué par sa franchise et sa répartie, Clovis va tout faire pour séduire Lucie, qui n’a pourtant aucune envie de se laisser faire. Au contact de Dalila, prof de danse haute en couleur, Lucie va réapprendre à aimer, à s’aimer, pour devenir enfin la femme qu’elle n’a jamais su être. Pour sa mère, pour sa fille, pour Clovis…


Mon avis :

J'attendais la sortie de ce film avec impatience, j'avais été très touchée par la BA, donc mercredi soir, nous étions les premières dans la salle !
Le casting est alléchant, Mathieu Kassovitz sexy à souhait, et que je n'avais pas vu depuis un moment à l'affiche, Florence Foresti bien sûr, mais aussi une belle découverte : Jonathan Cohen. Bref, un sujet qui me plaisait, il avait tout pour plaire... et pourtant... quelle déception ! J'ai eu l'impression que les idées étaient là, plusieurs portes intéressantes entr'ouvertes et puis rien.
De longs moments où on attend quelque chose et rien ne se passe, alors que tant de sujets sont abordés ! Je suis restée sur ma faim, vraiment déçue, même si le film contient quand même de jolies scènes, de beaux passages, mais je pense qu'il aurait mérité un peu plus d'action.

Partager sur

vendredi 24 février 2017

Split

split_blog.jpg

Source Allociné

Synopsis :

Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats.

Mon avis :

Bon, je dois avouer que j'ai été un peu déçue... Pas vraiment par le film, mais parce qu'une fois de plus la BA en montre trop.
Mais quel film ! Je n'ai pas décroché une seule seconde ; c'est rondement mené même si logique, tout est subtilement sous-entendu, absolument pas gore, ni tellement dans le pathos, finalement.
On ne peut pas rester indifférent au jeu de James Mcavoy impressionnant de réalisme et de talent ! Vraiment incroyable dans ce film.
Bref, je recommande si vous aimez les personnages travaillés ; en évitant de trop regarder la BA avant !

Partager sur

mercredi 8 février 2017

Seuls

seulsaffiche_blog.jpg Source Allociné

Synopsis :

Leïla, 16 ans, se réveille en retard comme tous les matins. Sauf qu'aujourd'hui, il n'y a personne pour la presser. Où sont ses parents? Elle prend son vélo et traverse son quartier, vide. Tout le monde a disparu. Se pensant l'unique survivante d'une catastrophe inexpliquée, elle finit par croiser quatre autres jeunes: Dodji, Yvan, Camille et Terry. Ensemble, ils vont tenter de comprendre ce qui est arrivé, apprendre à survivre dans leur monde devenu hostile… Mais sont-ils vraiment seuls ?

Mon avis :

Avant hier, je regardais les stories sur Instagram ( c'est ma nouvelle activité chronophage favorite !) et mon fils regardait aussi par dessus mon épaule, quand j'ai entendu "Mais maman !! C'est le film de ma BD !!" (merci @instacartel !) Effectivement, j'avais vu la BA plusieurs fois au cinéma, mais j'avais la sensation que c'était un film pour les petits/jeunes.

Et qui dit vacances pluvieuses, dit cinéma, donc nous y avons été cette après midi, et sans l'avoir calculé, c'était le jour de la sortie !

Et bien j'ai été agréablement surprise ! Non seulement j'ai été happée par l'histoire, j'ai eu peur (et ma fille a dû me serrer la main !) mais en plus, quand ça c'est fini, j'ai regardé Ewann en lui disant "mais ça ne peut pas se finir comme ça ?!!" Ce à quoi il m'a répondu "je t'invite à lire le tome 2 et 3 !" (quel humour ces jeunes...)
Donc vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ! Et je ne m'y attendais pas ! Et évidemment, mes "grands" ont adoré ! Les acteurs sont vraiment dedans, l'intrigue est bien ficelée, et même si je trouve l'histoire très glauque pour des enfants, ben tout est là pour que je ne puisse que vous encouragez à aller le voir !
Et vivement le second opus !

Partager sur

vendredi 27 janvier 2017

La La Land

lalalandaffiche.jpg Source : Allociné

Synopsis :



Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent… Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?



Mon avis :

Comme bien souvent, j'avais à peine lu le synopsis avant la séance. Honnêtement, je ne savais plus trop de quoi ça parlait ! Du coup j'ai été un peu surprise !
Nous sommes donc dans une comédie musicale, mais les chansons sont en VO sous-titrées.
Le charme de Ryan Gosling est toujours aussi efficace et le sourire de Emma Stone, adorable.
Donc j'ai beaucoup aimé l'histoire, surtout qu'elle n'est pas si à l'eau de rose, comme le sont souvent les comédies américaines, par contre, je pense que le point fort de ce film est d'être une comédie musicale, sans ça, l'histoire aurait beaucoup moins de charme.
J'ai été très sensible à l'ambiance un peu old-school, des décors aux costumes, et cette histoire finalement intemporelle. J'ai choisi d'aller le voir dans une salle ICE (meilleure image et meilleur son) et niveau son je n'ai pas regretté !

Partager sur

jeudi 12 janvier 2017

The last face

thelastface.jpg Source Allociné

Synopsis :

Au Libéria, pays d’Afrique ravagé par la guerre, le docteur Miguel Leon, médecin humanitaire, et le docteur Wren Petersen, directrice d’une ONG, tombent passionnément amoureux l’un de l’autre. S’ils sont tous les deux engagés corps et âme dans leur mission, ils n’en sont pas moins profondément divisés sur les politiques à adopter pour tenter de régler le conflit qui fait rage. Ils devront surmonter leurs clivages et le chaos qui menace d’emporter le pays tout entier – sous peine de voir leur amour voler en éclats…


Mon avis :
Ce film est interdit au moins de 12 ans et on comprend aisément pourquoi... Un vrai film de guerre, et les gens comme moi qui évitent ce genre d'images peuvent clairement être heurtés.
D'un autre côté, cela décrit, je pense, assez fidèlement ce que peut vivre le Libéria.
J'ai été touchée et choquée par ce film ; la musique, autant classique, que les chants africains ou encore les Red Hot Chili Peppers s'accorde parfaitement avec les différentes scènes, et c'est assez prenant.
Bref... j'ai beaucoup aimé ce film, que je n'aurais pas forcément choisi, je m'attendais à être touchée, mais peut être pas autant. Les jeux des acteurs sont très justes, et leur histoire émouvante.
A voir !

Partager sur

vendredi 9 décembre 2016

Demain tout commence

demaintoutcommence_blog.jpg
Source Allociné

Synopsis

Samuel vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer sous le soleil du sud de la France, près des gens qu’il aime et avec qui il travaille sans trop se fatiguer. Jusqu’à ce qu’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de quelques mois, Gloria : sa fille ! Incapable de s’occuper d’un bébé et bien décidé à rendre l’enfant à sa mère, Samuel se précipite à Londres pour tenter de la retrouver, sans succès. 8 ans plus tard, alors que Samuel et Gloria ont fait leur vie à Londres et sont devenus inséparables, la mère de Gloria revient dans leur vie pour récupérer sa fille…

Mon avis
J'ai a-do-ré... et le mot est faible. J'ai peur d'en dire trop, et de vous gâcher le film ! Mais je vous le recommande vivement.
Quand j'ai vu le générique, je me suis dit qu'avec les bandes-annonces, j'avais dû voir toutes les meilleures scènes... Ce n'est pas complètement faux, mais c'est aussi tellement plus que ça... Magnifique. Je n'avais pas autant pleuré au cinéma depuis longtemps...

Partager sur

lundi 28 novembre 2016

La fille de Brest

Oui, 3 billets le même jour, il va neiger, mais je sors du ciné, et j'avais vraiment envie d'en parler à chaud.

lafilledebrest_blog.jpg
Source Allociné

Synopsis

Dans son hôpital de Brest, une pneumologue découvre un lien direct entre des morts suspectes et la prise d'un médicament commercialisé depuis 30 ans, le Mediator. De l’isolement des débuts à l’explosion médiatique de l’affaire, l’histoire inspirée de la vie d’Irène Frachon est une bataille de David contre Goliath pour voir enfin triompher la vérité.

Mon avis

Je ne saurais pas comment l'expliquer, mais ce film m'a bouleversé. Ceux qui me connaissent savent que les infos et moi, ça fait au moins 5, et que je suis souvent la pauvre cruche au courant de rien. C'est volontaire, je veux choisir ce que je sais. Bref, tout ça pour dire que le scandale du Médiator, je ne connaissais pas. Mais j'avais vu la BA donc je savais de quoi le film parlait, et j'avais vraiment eu envie d'en savoir plus.

Je n'ai pas été déçue. On voit tout, on sait tout, on suit l'aventure, si on peut appeler ça comme ça. La bataille serait plus approprié.
J'ai été tellement touché par Irène, on ne peut plus parler de personnage ici, puisqu'elle existe réellement et que c'est son histoire qu'elle nous livre. Tellement proche de ses patients, tellement investie. Elle n'a jamais lâché, même quand juste son mari était là pour lui tenir la main. Magnifique.

Je pense que j'ai été doublement touché, premièrement de par l'information, parce que j'étais vierge de tout préjugés (ou presque... les labos...) et deuxièmement, parce que je me suis sentie proche des patients. Je ne suis pas diabétique, mais j'aurais bien été (ou bien le suis-je encore...) capable de prendre un médicament anorexigène.
Je ne peux que le conseiller, ce film est vraiment excellent. Par contre, âmes sensibles s'abstenir, on est dans un hôpital et on voit vraiment tout...

Partager sur

- page 1 de 4