Actu

Même si j'aime pas...

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 20 mars 2017

La fille de l'océan qui aimait la montagne

montagne_blog.jpg
Crédit photo Lora ♥

Dimanche, j'ai fait mon baptême de raquettes.

Ça c'est passé à peu près comme je l'imaginais : j'ai adoré, essayer quelque chose de nouveau, sortir de ma zone de confort, me dépasser. Mais ça a été difficile, comme à chaque fois que je pratique une nouvelle activité.
4 ans après la reprise du sport, 10 kgs de pris à peu près (oui, moi, plus je me dépense, plus je grossis..) je suis toujours étonnée de ne pas tenir mieux, de ne pas devenir endurante. Je suis peut être un peu sévère avec moi, mais je suis chaque fois déçue par ce corps qui n'est pas à la hauteur.

Mais je l'ai fait : presque 7 kms de randonnée dans une neige idéale, le lever du soleil sur les montagnes, les izards là pour nous souhaiter une belle journée, le ciel limpide, même la lune nous a surveillé tout du long. C'était magique, un moment hors du temps, et en belle compagnie.

Alors je me suis dit, que moi, la fille de l'océan, aime aussi beaucoup la montagne, et je m'y sens bien, apaisée, comme avec la mer.
Je veux un jour vivre au bord de l'océan, mais près de la montagne.

Partager sur

mardi 31 janvier 2017

Les dates anniversaires

evinrude_blog.jpg

Aujourd'hui, il y a 7 ans, commençait une hospitalisation de 7 jours, pendant lesquels j'ai failli perdre ma dernière. Ma Bernique, ma Mirgue, ma Minouche. Elle était encore mon Evinrude.

Nous venions de passer des jours difficiles, on avait enchainé les RDV chez le médecins, les urgences, la kiné respi, re les urgences. Jusqu'à ce qu'après un dîner où je me suis "accordé" de la laisser pleurer un peu, je l'ai retrouvée bleue dans sa nacelle... Je crois que je m'en voudrais toute ma vie. Même si c'est humain, même si au fond je n'y suis pour rien.

Je me souviens du médecin me disant que je ferais mieux de venir par mes propres moyens, que ça serait plus rapide (à 3h du matin) qu'ils m'attendaient. Qu'ils l'attendaient. Et le brancard était là. Pendant tout ce trajet, je lui demandais de tenir bon, que nous allions vite arriver, que ça irait mieux, qu'elle allait pouvoir respirer. J'ai roulé vite, mais bien, en pleurant, en lui demandant de hurler, mais elle ne pouvait plus...

De la suite, je ne me souviens plus très bien. Je me souviens du soutient des amies. Je me souviens des repas seule, offerts par l’hôpital parce que j'allaitais. Je me souviens de l'adorable kiné que j'avais connu dans un autre contexte, via une passion commune. Je me souviens des 2 nuits où j'ai accepté de rentrer dormir 4h à la maison, de mes seins qui gouttaient tellement les tétées manquaient. Je me souviens de Tata Sophie qui n'a pas hésité à venir nous aider. De tous ces gens que je ne connaissais pas forcément et qui nous soutenaient.

Et je me souviens de cette angoisse. Des médecins pas rassurants. Et de comment j'allais faire si on la perdait...

Et puis elle a décidée d'être plus forte que la bronchio, que la coqueluche, que la surinfection pulmonaire... Et d'épater tout le monde. Je me souviens du médecin me disant "on a vraiment cru qu'on la perdait"...

Bref... Aujourd'hui elle est là et elle pète le feu ! Mais je comprends mieux pourquoi la disparition du petit Louis m'a tant affectée. Je me rends compte à quel point certaines dates sont gravées en nous.

J'en avais aussi parlé ici mais je n'arrive même pas à me relire...

Partager sur

mardi 22 novembre 2016

Je fais du vide

tri-blog.jpg

Je fais DU vide. Pas LE vide... je n'y arrive pas encore.

C'était le mot Totem de mon année, ça l'est encore. Ça avait commencé un peu avant, mais ça s'est imposé à moi en début d'année.

Le vide a donc commencé malgré moi en amitié. (Je voulais mettre "tri" mais j'ai écrit "vide" lapsus révélateur de la façon dont la situation raisonne en moi) Les gens qui disparaissent en un claquement de doigts, avec des excuses plus ou moins bidons. On est d'accord que parfois, ça ne rime à rien non ?! Bref... Ça plus les amitiés qui changent, sans que tu ne saches vraiment pourquoi. Je ne sais pas ce qui est le pire.

Le tri affectif qui se fait avec le temps en quelque sorte, que l'on subi, les silences qui font mal. Puis, les épreuves qui font ressortir la vraie nature des gens. Même ceux qui sont censé être proches et qui un jour ôtent leurs masques lorsqu'il s'agit d'endosser ses responsabilités. Il ne vaut mieux pas rentrer dans les détails sordides.

Depuis que je suis au chômage, c'est du tri matériel dont je m'occupe. J'ai commencé par toutes ces petites choses que je garde "au cas où", ces petits souvenirs que j'accumule. J'ai remarqué que ça ne m'a rien fait de m'en séparer. Et qu'en plus, ça ne me manque pas. Alors je me suis attaquée à mon armoire de fringues... Les "quand je perdrais du poids", pour Emmaüs ; "celui là je l'ai depuis au moins 10 ans !" pour Emmaüs (les fringues d'avant grossesse, on en parle ?!) ; celles dans lesquelles on ne ressemble à rien, pour Emmaüs... etc. Vous imaginez le truc.
Le résultat, vous l'avez en photo : 4o kgs de fringues pour faire plaisir à d'autres ! Ben le résultat, c'est que je suis super fière de moi ! Et que ça ne me manque pas non plus... J'avais fait pareil avec les bouquins (pour une bibliothèque de village, ravie !) il y a 2 semaines. Ma maison s'allège... Je m'allège.

Le tri n'est pas fini, le vide non plus. Ce qui a changé, c'est que je n'essaie plus désespérément de le remplir.

Peut être qu'un jour, j'arriverai à faire LE vide, faire taire ces petites voix, ces pensées parasites.

Partager sur

jeudi 10 novembre 2016

Niouze letter

Un petit coucou à tous !

Le blog reprenant un petit peu d'activité, j'ai demandé à ma gentille sœur de bien vouloir se pencher sur un relooking et surtout la réactivation de la niouze letter !

Donc je vous invite à faire un tour si me lire à nouveau vous tente toujours !

A très vite !

Bouboulette*

Partager sur

lundi 17 octobre 2016

What about bruxisme ?!

Frauenlachen mit Lichtreflex auf Zahn

Vous connaissez, vous, ce terme "bruxisme" ?!

Je l'ai découvert il y a peu.... Je vous laisse aller voir ce que notre ami Wiki en dit. Moi je l'ai découvert parce que j'ai l'honneur et l'immense chance de travailler pour une dentiste *ironie*... Et que, il y a 3 semaines, je me suis réveillée en pleine nuit en panique, ne sachant pas pourquoi, hyper inquiète pour mes dents, et que en passant et repassant ma langue dans ma bouche, j'ai fini par comprendre...

J'avais de nouveau fait sauter un bon bout d'émail d'une prémolaire... De nouveau parce que plus jeune, cela m'était déjà arrivé 2 fois, sans que cela m'inquiète plus que ça, les morceaux n'étant vraiment pas gros. Là, c'est différent. Le morceau est gros et en plus, ça m'a permis de me rendre compte que je passe ma journée (et mes nuits...) à serrer les dents, même pas au sens figuré.

Cette constatation m'a fait bizarre. Je ne suis pas particulièrement stressée (de toute façon, avec le traitement que j'ai, ce serait le comble) mais énervée, oui... Et à part réussir enfin à lâcher-prise, je n'ai pas vraiment de solution pour calmer cet état. En attendant, j'ai bientôt RDV chez le dentiste... ce qui va faire du bien à mes pauvres dents jaunes de thé et café, et lui va avoir l'immense joie de me faire faire des gouttières !

Je vais bien, tout va bien......

Partager sur

mercredi 23 mars 2016

Le sourire

fleursourire.jpg Le printemps est arrivé dans mon jardin !

Depuis que j'ai retrouvé le mien, le vrai, encore un peu chimiquement aidé, mais sincère, je regarde beaucoup celui des autres.
Dans des circonstances différentes. Le matin, au volant de leur voiture, dans la file d'attente, le soir... Je regarde s'il est là, s'il vient spontanément, si d'en voir un leur donne envie de sourire en retour...
Les réponses sont à chaque fois différentes. Mais je me rends compte que je dois probablement sourire plus que la moyenne... Et ça se voit, autour de mes yeux, de ma bouche, ces petits traits en témoignent. Qu'importe. J'apprends à vivre avec, et je préfère ça. Sourire et rester marquée... Parce que c'est tellement triste sinon.

J'ai énormément de choses dans ma tête en ce moment. Énormément d'envies, de projets, et trop peu de temps. L'envie de refaire des choses, l'envie d'en faire des nouvelles, de continuer certaines. L'envie d'avoir un horizon vaste et la large de possibles, de temps, de moyens. Ça viendra. Je suis confiante.

Et ça me fait sourire !

Partager sur

lundi 30 novembre 2015

Préparons Noël ! #1

Pour ceux qui ne le savent pas, je suis assistante maternelle, et j'ai depuis plus de 2 ans la grande C. qui a maintenant 2 ans et demi, en garde, et depuis septembre, une petite C., qui elle a 4 mois !

Cette année ma grande l'est assez pour fabriquer, et surtout prendre du plaisir à participer à la fabrication de petites bricoles !

Voici ce que nous avons déjà préparé : (Inspiration Pinterest)

deconoel2015-4.jpg

Une carte de vœux pour sa famille, façon guirlande lumineuse !

deconoel2015-3.jpg

Un bonhomme de neige en Playmaïs !

Évidement, je la guide, mais elle aime beaucoup aussi "faire seule" et ça fait plaisir de voir son enthousiasme, qu'elle n'avait pas jusqu'alors, pour les activités manuelles !

Partager sur

vendredi 3 juillet 2015

Pour les maîtresses

Cette année, les maîtresses (dont je n'ai franchement pas été ravie cette année, et ce, x3...) auront droit à du chocolat, merci Eve !
Eve a toujours des idées géniales, et là, j'ai trouvé ça parfait, avec en rajout, un badge de sa boutique "Super maîtresse" ; ça a fait un cadeau gourmand et rigolo, pas cher, et c'était un combo gagnant !

kdomaitresses-1.jpg

kdomaitresses-2.jpg

kdomaitresses-3.jpg

Chacune a eu son parfum, choisi par les Pouill' et ils l'ont spécifié dessus ! En espérant que ça leur ai fait plaisir !

Partager sur

dimanche 1 mars 2015

Ma nouvelle routine...

Je n'ai pas la prétention d'aspirer à ouvrir une rubrique beauté à ce blog (ni même de bloguer tout court en ce moment) mais j'ai eu la chance de pouvoir tester des produits Yon-Ka.

Je ne connaissais pas cette marque avant, et en surfant sur leur site, je découvre leur gamme de produits : experts en aromathérapie, cette marque botanique est française ; plus qu'un produit de beauté ils proposent des soins phyto-aromatique. Un questionnaire-beauté permet de mieux cibler nos besoins et choisir des produits appropriés.

Dès la réception de sa commande, on se rend bien compte qu'on a à faire à des produits de qualité : tout est emballé avec soin, dans une boîte superbe, qui aura une seconde vie, et ça ça a beaucoup d'importance pour moi ; les échantillons-cadeaux sont choisis avec soin. Un pakaging sobre mais efficace, et cette odeur à l'ouverture du premier tube...

yonka.jpg

Pour l'instant, j'ai modifié mon rituel du soir : mon démaquillage, un nettoyage à l'eau micellaire, la Lotion (brume vivifiante) à tapoter, la crème de nuit (Phyto58) au romarin et une fois par semaine, le gommage 305 (gommage végétal, qu'on peut même appliquer sur les paupières !!). Et le résultat est sans appel : ma peau n'a jamais été si douce ! Et si lumineuse, comme si je la redécouvrais.
Je n'ai pas assez de recul pour voir si le anti-âge est vraiment effectif, notamment parce que je n'aime pas spécialement m'attarder sur ces marques du temps, mais ce qui est certain, c'est que ces produits sont tellement agréables à utiliser, que cette "toilette" du soir qui n'était pas forcément une partie de plaisir, est carrément devenue un pur moment de détente pour moi ; moment que j'attends avec impatience et que je prends plaisir à effectuer !

J'ai déjà choisi les produits que je compte essayer prochainement : la crème 11 (pour les peaux sujettes aux rougeurs) et l'embellisseur de teint Bonne Mine pour l'arrivée des beaux jours ! Ou la crème 28, ou l'huile corps... Le prix des produits peut paraître un peu élevé, mais essayer Yon-Ka, c'est vraiment l'adopter !

Partager sur

jeudi 15 janvier 2015

Ce soir, tu auras 1o ans ♥

10ansewann.jpg

Ce soir, tu auras 1o ans. Ce qui signifie que la Maman que je suis les fête aussi.

1o ans... C'est juste incroyable à mon sens. Comment 1o ans ont pu passer depuis ta sortie assez chaotique de moi ?!
J'ai l'impression d'une faille spatio-temporelle... Saloperie de faille. Tu prends physiquement 1o ans (mais ça se voit plus sur toi que sur moi...!) alors que dans ta tête, au mieux, 4 ans se sont écoulés !

1o ans à tes côtés... Imagine un peu !! Je me dis que si j'ai le sentiment qu'il ne s'en est pas passé autant, c'est qu'on peut encore en passer au moins autant ensemble... Parce que imaginer que tu as déjà plus vécu avec nous que ce qu'il te reste à faire... Non !

Ces 2 dernières années ont été plus cool... Comme si nous avions trouvé un rythme de croisière, une entente cordiale, respectueuse de nos caractères, qui a rendu la vie plus simple, limpide. Mais voilà que se profile l'adolescence dont on perçoit les assauts de plus en plus souvent, en paroles, et en actes aussi... Mes épaules sont prêtes, j'espère que les tiennes aussi ;)

Happy 1o mon Poussin, mon Pouill', mon Ange, mon Amour. Mon unique garçon, mon petit homme de ma vie et plus encore ♥ Et merci pour cette claque... Merci d'être Toi et de m'avoir choisie pour Maman, j'apprends tellement.

۩๑๑۩๑๑۩ JE T'AIME DE TOUT MON CŒUR ۩๑๑۩๑๑۩

Partager sur

- page 1 de 21