jeudi 9 mars 2017

De plus belle

deplusbelleaffiche_blog.jpg Source Allociné

Synopsis :

Lucie est guérie, sa maladie est presque un lointain souvenir. Sa famille la pousse à aller de l’avant, vivre, voir du monde… C’est ainsi qu’elle fait la connaissance de Clovis, charmant… charmeur… et terriblement arrogant. Intrigué par sa franchise et sa répartie, Clovis va tout faire pour séduire Lucie, qui n’a pourtant aucune envie de se laisser faire. Au contact de Dalila, prof de danse haute en couleur, Lucie va réapprendre à aimer, à s’aimer, pour devenir enfin la femme qu’elle n’a jamais su être. Pour sa mère, pour sa fille, pour Clovis…


Mon avis :

J'attendais la sortie de ce film avec impatience, j'avais été très touchée par la BA, donc mercredi soir, nous étions les premières dans la salle !
Le casting est alléchant, Mathieu Kassovitz sexy à souhait, et que je n'avais pas vu depuis un moment à l'affiche, Florence Foresti bien sûr, mais aussi une belle découverte : Jonathan Cohen. Bref, un sujet qui me plaisait, il avait tout pour plaire... et pourtant... quelle déception ! J'ai eu l'impression que les idées étaient là, plusieurs portes intéressantes entr'ouvertes et puis rien.
De longs moments où on attend quelque chose et rien ne se passe, alors que tant de sujets sont abordés ! Je suis restée sur ma fin, vraiment déçue, même si le film contient quand même de jolies scènes, de beaux passages, mais je pense qu'il aurait mérité un peu plus d'action.

Partager sur

vendredi 24 février 2017

Split

split_blog.jpg

Source Allociné

Synopsis :

Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats.

Mon avis :

Bon, je dois avouer que j'ai été un peu déçue... Pas vraiment par le film, mais parce qu'une fois de plus la BA en montre trop.
Mais quel film ! Je n'ai pas décroché une seule seconde ; c'est rondement mené même si logique, tout est subtilement sous-entendu, absolument pas gore, ni tellement dans le pathos, finalement.
On ne peut pas rester indifférent au jeu de James Mcavoy impressionnant de réalisme et de talent ! Vraiment incroyable dans ce film.
Bref, je recommande si vous aimez les personnages travaillés ; en évitant de trop regarder la BA avant !

Partager sur

mercredi 8 février 2017

Seuls

seulsaffiche_blog.jpg Source Allociné

Synopsis :

Leïla, 16 ans, se réveille en retard comme tous les matins. Sauf qu'aujourd'hui, il n'y a personne pour la presser. Où sont ses parents? Elle prend son vélo et traverse son quartier, vide. Tout le monde a disparu. Se pensant l'unique survivante d'une catastrophe inexpliquée, elle finit par croiser quatre autres jeunes: Dodji, Yvan, Camille et Terry. Ensemble, ils vont tenter de comprendre ce qui est arrivé, apprendre à survivre dans leur monde devenu hostile… Mais sont-ils vraiment seuls ?

Mon avis :

Avant hier, je regardais les stories sur Instagram ( c'est ma nouvelle activité chronophage favorite !) et mon fils regardait aussi par dessus mon épaule, quand j'ai entendu "Mais maman !! C'est le film de ma BD !!" (merci @instacartel !) Effectivement, j'avais vu la BA plusieurs fois au cinéma, mais j'avais la sensation que c'était un film pour les petits/jeunes.

Et qui dit vacances pluvieuses, dit cinéma, donc nous y avons été cette après midi, et sans l'avoir calculé, c'était le jour de la sortie !

Et bien j'ai été agréablement surprise ! Non seulement j'ai été happée par l'histoire, j'ai eu peur (et ma fille a dû me serrer la main !) mais en plus, quand ça c'est fini, j'ai regardé Ewann en lui disant "mais ça ne peut pas se finir comme ça ?!!" Ce à quoi il m'a répondu "je t'invite à lire le tome 2 et 3 !" (quel humour ces jeunes...)
Donc vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ! Et je ne m'y attendais pas ! Et évidemment, mes "grands" ont adoré ! Les acteurs sont vraiment dedans, l'intrigue est bien ficelée, et même si je trouve l'histoire très glauque pour des enfants, ben tout est là pour que je ne puisse que vous encouragez à aller le voir !
Et vivement le second opus !

Partager sur

vendredi 27 janvier 2017

La La Land

lalalandaffiche.jpg Source : Allociné

Synopsis :



Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent… Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?



Mon avis :

Comme bien souvent, j'avais à peine lu le synopsis avant la séance. Honnêtement, je ne savais plus trop de quoi ça parlait ! Du coup j'ai été un peu surprise !
Nous sommes donc dans une comédie musicale, mais les chansons sont en VO sous-titrées.
Le charme de Ryan Gosling est toujours aussi efficace et le sourire de Emma Stone, adorable.
Donc j'ai beaucoup aimé l'histoire, surtout qu'elle n'est pas si à l'eau de rose, comme le sont souvent les comédies américaines, par contre, je pense que le point fort de ce film est d'être une comédie musicale, sans ça, l'histoire aurait beaucoup moins de charme.
J'ai été très sensible à l'ambiance un peu old-school, des décors aux costumes, et cette histoire finalement intemporelle. J'ai choisi d'aller le voir dans une salle ICE (meilleure image et meilleur son) et niveau son je n'ai pas regretté !

Partager sur

lundi 28 novembre 2016

La fille de Brest

Oui, 3 billets le même jour, il va neiger, mais je sors du ciné, et j'avais vraiment envie d'en parler à chaud.

lafilledebrest_blog.jpg
Source Allociné

Synopsis

Dans son hôpital de Brest, une pneumologue découvre un lien direct entre des morts suspectes et la prise d'un médicament commercialisé depuis 30 ans, le Mediator. De l’isolement des débuts à l’explosion médiatique de l’affaire, l’histoire inspirée de la vie d’Irène Frachon est une bataille de David contre Goliath pour voir enfin triompher la vérité.

Mon avis

Je ne saurais pas comment l'expliquer, mais ce film m'a bouleversé. Ceux qui me connaissent savent que les infos et moi, ça fait au moins 5, et que je suis souvent la pauvre cruche au courant de rien. C'est volontaire, je veux choisir ce que je sais. Bref, tout ça pour dire que le scandale du Médiator, je ne connaissais pas. Mais j'avais vu la BA donc je savais de quoi le film parlait, et j'avais vraiment eu envie d'en savoir plus.

Je n'ai pas été déçue. On voit tout, on sait tout, on suit l'aventure, si on peut appeler ça comme ça. La bataille serait plus approprié.
J'ai été tellement touché par Irène, on ne peut plus parler de personnage ici, puisqu'elle existe réellement et que c'est son histoire qu'elle nous livre. Tellement proche de ses patients, tellement investie. Elle n'a jamais lâché, même quand juste son mari était là pour lui tenir la main. Magnifique.

Je pense que j'ai été doublement touché, premièrement de par l'information, parce que j'étais vierge de tout préjugés (ou presque... les labos...) et deuxièmement, parce que je me suis sentie proche des patients. Je ne suis pas diabétique, mais j'aurais bien été (ou bien le suis-je encore...) capable de prendre un médicament anorexigène.
Je ne peux que le conseiller, ce film est vraiment excellent. Par contre, âmes sensibles s'abstenir, on est dans un hôpital et on voit vraiment tout...

Partager sur

La fille du train

lafilledutrain_blog.jpg Source Allociné

Synopsis

Rachel prend tous les jours le même train et passe tous les jours devant la même maison. Dévastée par son divorce, elle fantasme sur le couple qui y vit et leur imagine une vie parfaite… jusqu’au jour où elle est le témoin d’un événement extrêmement choquant et se retrouve malgré elle étroitement mêlée à un angoissant mystère.

Mon avis

Je suis enfin allée le voir, 20 ans après tout le monde, mais c'est fait !
Je n'avais pas lu le livre dont le film est tiré, donc je ne pourrais pas comparer. Au début du film, je me suis demandé si j'allais réussir à suivre... J'ai beaucoup de mal avec les changements d'époques, de personnages ; mais finalement, la mise en scène est logique et je n'ai pas eu plus de mal que ça.
Emily Blunt est bluffante, de justesse, dans son interprétation, j'ai vraiment beaucoup aimé la regarder dans La fille du train. Ce n'est pourtant pas un style de film que j'aime aller voir au cinéma, en général, soit j'y vais pour pleurer, soit pour rire ! Mais il m'avait été chaudement recommandé et je n'ai pas regretté !

Partager sur

vendredi 10 juillet 2015

Papa ou Maman

papaoumaman.jpg

Synopsis :

Florence et Vincent Leroy ont tout réussi. Leurs métiers, leur mariage, leurs enfants. Et aujourd’hui, c’est leur divorce qu’ils veulent réussir. Mais quand ils reçoivent simultanément la promotion dont ils ont toujours rêvée, leur vie de couple vire au cauchemar. Dès lors, plus de quartier, les ex-époux modèles se déclarent la guerre : et ils vont tout faire pour NE PAS avoir la garde des enfants. Source : AlloCiné

Mon avis :
Plutôt une bonne surprise ce film ! Suis de plus en plus septique lorsqu'il s'agit de comédies françaises, mais là, j'avoue avoir bien ri ! Marina Foïs et Laurent Lafitte ont un jeu juste, une belle complicité, c'est agréable à regarder. Les situations sont un peu poussées à leur paroxysme, mais c'est ce qui rend les situations comiques, d'autant que tout reste crédible.
Je l'ai regardé en famille, avec donc mes 1o, 9 et 5 ans, les grands ont bien rigolé, même si Ewann a conclu en disant que peut être ce n'était pas forcément un film pour les enfants ; je pense que Maëlenn n'a pas capté grand chose et a suivi le mouvement.
Du coup, mon avis rejoint celui de Ewann : plutôt une comédie pour adultes, que familiale... Je me suis demandé quelles répercutions il pouvait avoir sur des enfants, leur rapport au modèle que représente "les parents"... Donc un léger malaise par rapport à mes enfants pendant le visionnage.
Il reste un très bon moment à passer, que je recommande !

Merci l'agence Cartel et FPE !
.

Partager sur

mardi 30 septembre 2014

Ca peut pas rater ~ Gilles Legardinier

capeutpasrater.jpg Présentation de l'ouvrage :

J'en ai ras le bol des mecs. Vous me gonflez ! J'en ai plus qu'assez de vos sales coups ! C'est votre tour de souffrir ! Ma voix résonne dans tout le quartier. Et là, trempée, titubante, épuisée, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. On renverse la vapeur. Je vais faire payer ce fumier. Chaque joueur doit vous donner mille baffes. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d'un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu'au fond des enfers. La gentille Marie est morte, noyée de chagrin. À présent, c'est la méchante Marie qui est aux commandes. À partir de maintenant, je renvoie les ascenseurs et je rends la monnaie de toutes les pièces. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m'étouffe, la haine me consume. Amazon

Mon avis :

Pour être tout à fait objective, et vu que ça fait des mois que je ne lisais plus, ce livre est génial ! J'ai vraiment eu beaucoup de plaisir à retrouver Gilles (j'avoue que je n'ai pas fini son avant dernier... Pas accroché... Ben oui, ça arrive, même aux plus fans !) et Ça peut pas rater ! m'a vraiment rappelé les bons moments passés avec Demain j'arrête !

Encore une fois, il a su se mettre parfaitement dans la peau de l'héroïne, de cette jeune femme, et j'ai adoré lire ses tribulations intérieures, tellement elle m'a fait souvent penser à moi ! Et je crois que c'est ça le secret : non seulement il arrive à nous faire rire, mais en plus, tout le monde a l'impression a un moment ou un autre que Gilles sait exactement ce qu'il se passe dans notre tête. Et c'est ça qui le rend aussi attachant.

Bref, une nouvelle pépite qui sort jeudi 2/10 et que je recommande chaleureusement !

Partager sur

samedi 7 juin 2014

La liste de mes envies

lalistedemesenvies-1.jpg

Synopsis :

Lorsque la petite mercière d’Arras découvre qu’elle a gagné 18 millions à la loterie et qu’elle peut désormais s’offrir tout ce qu’elle veut, elle n’a qu’une crainte : perdre cette vie modeste faite de bonheurs simples qu’elle chérit par-dessus tout. Mais le destin est obstiné, et c’est en renonçant trop longtemps à cette bonne fortune qu’elle va déclencher, bien malgré elle, un ouragan qui va tout changer. Tout, sauf elle.

La Liste de mes envies est une libre adaptation du deuxième roman éponyme publié par Grégoire Delacourt en 2012. A peine sorti en librairie, le réalisateur et romancier Didier Le Pêcheur met la main sur les droits d'adaptation en 2011. Bonne pioche : le livre connaît un franc succès, se vendant à 440 000 exemplaires dans plus de vingt pays. Début 2013, le récit a même fait l'objet d'une adaptation sur les planches du théâtre parisien Ciné XIII Théâtre. Allociné

Mon avis :

J'avais adoré le livre, simple et efficace, d'une belle écriture, fluide et captivante. Alors quand j'ai su que l'adaptation ciné sortait, j'avais vraiment envie de le voir. Et puis je ne sais pas pourquoi, le duo Marc Lavoine/Mathilde Seigner ne me plaisait pas des masses ; et la pluie de critiques descendant le film m'ont presque dissuadés d'y aller...

Sauf que j'aurais été bien bête et déçue de m'arrêter à ça ! Oui le duo fonctionne bien, même si Marc Lavoine ne m'a pas complètement convaincu ; oui le livre est bien adapté, franchement, je n'ai pas été outrée comme j'ai pu le lire !

Je suis vraiment rentré dedans comme j'étais rentrée dans le livre, et j'en suis ressortie pareille : touchée, mi figue, mi raisin, parce que malgré tout, l'histoire laisse un sentiment d'amertume. Et j'ai beaucoup aimé la mise en avant de certains personnages secondaires, même si le rôle de la fille aurait mérité d'être un peu plus développé.

Je recommande, c'est un bon moment à passer !

Partager sur

jeudi 24 avril 2014

Une rencontre

unerencontre-2.jpg

Synopsis

Elsa écrivain, et Pierre, avocat, se croisent lors de la soirée de clôture d’un salon du livre : un regard, un briquet qui change de mains, des rires un peu trop nerveux, le frémissement d’une histoire possible… Une rencontre ? Sauf que la vie de Pierre, c’est d’abord sa famille : ses enfants et Anne, sa femme depuis quinze ans, celle qui l’aimera toujours, et qu’il aimera toujours, en dépit de la routine et du temps qui passe, il le sait. Elsa, de son côté, se reconstruit peu à peu suite à un divorce compliqué, se partageant entre l’écriture, ses ados qui grandissent trop vite, ses amies et une histoire légère comme l’air avec Hugo, son jeune amant. Pour elle, l’homme marié est un tabou et même pire : une erreur. Pourtant… Dès le premier regard, la rencontre de Pierre et Elsa s’inscrit dans une temporalité différente, comme si présent et futur possible se dédoublaient, s’entrechoquaient... jusqu’à créer une réalité où tout serait possible. AlloCiné

Mon avis :

Je suis incapable de dire si j'ai bien aimé le film ou non... Je sais que je l'attendais, que j'avais hâte de revoir Sophie Marceau (c'est mon idole, et picétout...) mais François Cluzet... Pouah... Désolée François, mais ta tête de chien battu et ton air de perpétuel dépressif, t'as beau avoir l'air attach(i)ant, je n'y arrive pas.
J'ai été déçue, ça oui, mais juste parce que je ne m'attendais pas à ça. Je crois qu'au final, en essayant de spoiler le moins possible, on a le droit d'imaginer tout ce qu'on veut... Et j'aurais voulu qu'on m'impose. Et je crois que j'avais envie d'être touchée, j'avais mon paquet de Kleenex, j'avais envie que le trop plein déborde pour autre chose que la réalité... Et même pas...
Par contre ils jouent super bien... Des jeux de regards, une tension sexuelle très bien ressentie, et beaucoup de vérité dans leur rôles. Je vais évidemment dire que j'ai trouvé Sophie Marceau sublime, tellement fidèle à elle même, ses mimiques, son corps parfait... Évidemment !
La BO est chouette aussi, j'ai adoré réentendre la chanson de Roméo et Juliette (Je crois que je vais très vite avoir envie de le revoir)

Vous passerez un bon, mais court moment... Mais bien, malgré tout :)

unerencontre-1.jpg

Pour qu'une hisoitre ne s'arrête jamais, il ne faut pas qu'elle commence...

Partager sur

- page 1 de 7